8 août, arrivée en Martinique de l’élément précurseur composé du chef de base, Denis Vuillemin, et du responsable mécanicien, Jean Guiter.

 

Les premiers jours, les premières semaines, nous permettront d’initier les démarches dans tous les domaines inhérents à la création d’une base, foncier, téléphonie, informatique, mobilier, véhicules, fournitures mais aussi prises de contact avec les partenaires, EMIZA, SDIS, GN, SAMU, etc.

Mais le gros dossier qui nous occupera durant août et septembre est celui du dédouanement du container technique et de l’hélico, traité avec les douanes et l’aide de l’EMIZA, du GH et du BMA. Une montagne à déplacer pour les néophytes que nous sommes ! Finalement les dernières incertitudes seront levées le 24 septembre, à 12h00, alors que l’hélico a été débarqué puis remis en ligne de vol sur un quai de « l’Hydrobase », celle-là même qui vit amerrir les Latécoère dans les années 30.

« DRAGON 972 » décolle pour son premier vol à destination de sa base.

1er octobre, les autres personnels navigants mettent le pied en Martinique : Eddy Lajara, Franck Magnier, Davy Monnier et Olivier Wiart. La BH972 peut commencer à exister !

 

Aujourd’hui 6 novembre, nous manquons de tout : liaisons télécom et informatiques, mobilier, vestiaires, véhicules, étagères techniques, etc. Ici le temps prend une autre dimension !

Mais le moral est au beau fixe et depuis le 12 octobre, après une acclimatation nécessaire dans les domaine physique et aéronautique, les équipages de Dragon 972 effectuent des secours au profit de la population de la Martinique. Et les débuts sont prometteurs, les missions sont au rendez-vous malgré une période réputée creuse : « l’hivernage », appelée aussi saison cyclonique !

Mais rien de tout cela ne serait sans un formidable travail d’équipe. Mes pensées et mes remerciements vont donc à tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à la création de la BH972.

 

Denis Vuillemin